La cataracte

Qu’est- ce que la cataracte ?

Le cristallin est une lentille biconvexe transparente qui se situe dans l’œil juste en arrière de l’iris et qui concentre les informations visuelles vers la rétine.

La cataracte, c’est une perte de transparence de cette lentille.
Cette lentille en s’opacifiant entraîne une perte visuelle.

Comment puis- je me rendre compte que mon chien a une cataracte ?

Une modification du regard peut vous interpeller ; en effet, la couleur de l’œil est modifiée .
Au centre de l’œil, on voit une tache blanche plus ou moins intense qui s’agrandit ou est toute petite en fonction de la luminosité {que l’iris, diaphragme de l’oeil soit donc en mydriase (ouvert) ou en myose (fermé)}.
Toute tache blanchâtre n’est pas spécialement de la cataracte mais on peut avoir aussi de la sclérose du cristallin qui est un vieillissement de celui-ci et qui n’empêche pas la vision de façon absolue.
Un changement de comportement : votre chien se cogne, devient agressif, hésite à s’aventurer dans les escaliers, ne voit plus sa balle qu’on lui jette, ne voit plus le bonbon qu’on veut lui donner…
Tester simplement votre chien :
Mettez des obstacles dans un endroit que votre chien connaît. S’il les évite, c’est qu’il voit ; s’il se cogne, c’est qu’il a un trouble de la vision.

Et si mon chien ne l’a qu’à un seul œil ?

On sera donc attiré par la différence de couleur du centre de l’œil entre les deux yeux, l’un sera « noir » (normal)  et l’autre sera « blanc » (cataracté).
Il aura un comportement modifié : il ne verra pas  du côté où l’œil est opacifié.


Oeil droit « blanc »
Oeil gauche, on voit le reflet coloré du fond d’oeil


Cataracte mature

La cataracte n’arrive qu’aux vieux chiens ?

Non ! Il existe des cataractes congénitales présentes à la naissance, juvéniles et du chien âgé.
Mais il existe différentes causes de la cataracte qui peut dès lors subvenir à n’importe que âge: elles peuvent être héréditaires, donc liées à certaines races, d’origine traumatique suite à une perforation de la cornée, suite à une inflammation à l’intérieur de l’œil que l’on appelle uvéite, lors de l’évolution du diabète…

  1. Shih-Tsu, mâle ,1 an : cataracte congénitale                            
  2. Boulegogue Français, mâle,4 ans : cataracte mature post- uvéite
  3. Croisé, femelle,11 ans : cataracte sénile hypermature            
  4. Yorkshire, mâle, 12 ans : cataracte sénile mature
  5. Bichon, mâle, 11ans : cataracte diabétique

Mon chien est suspect d’être atteint de cataracte puis-je prendre rendez-vous pour le faire opérer tout de suite ?

Non, pour diverses raisons :
Premièrement, il faut déterminer qu’il s’agisse bien d’une cataracte. S’il s’agit bien d’une cataracte, il faut s’assurer que le chien verra après l’opération, qu’il puisse supporter une intervention, que l’on puisse lui administrer un traitement avant et après l’opération et ce, plusieurs fois par jour. Le diagnostic de la cataracte se fera lors d’un premier rendez-vous où on peut parfois  déterminer si le chien ne doit ou ne peut être opéré et s’il le peut, donner les renseignements quant à la suite à donner :

Suite à l’opération, mon  chien retrouvera-t-il la vue ?

Des examens complémentaires sont nécessaires, un électrorétinogramme pour s’assurer que la rétine est fonctionnelle, une gonioscopie (examen de l’entrée des voies d’évacuation de «l’eau» de l’œil) une  échographie de l’œil notamment pour s’assurer qu’il n’y a pas de décollement de rétine et une échographie en de la fente ciliaire (partie située en arrière de l’entrée des voies d’évacuation de «l’eau» de l’œil)

Mon chien doit- il être endormi ?


Contrairement à la médecine humaine où la personne ne doit pas l’être, le chien doit l’être car on ne peut lui demander de regarder un point fixe durant l’intervention. Il sera donc demandé au vétérinaire traitant de procéder à un «check-up»  général pour s’assurer que votre chien peut supporter une anesthésie comprenant notamment un bilan sanguin, un examen cardiaque, l’absence de pathologie concomitante telle que des dents entartrées.

J’ai entendu dire que la cataracte doit être très blanche avant d’être opérée.

C’était vrai lorsqu’on opérait une cataracte par la technique d’extraction extra-capsulaire où il était nécessaire qu’elle soit bien mature. Aujourd’hui dès que le diagnostic de cataracte est posé, il vaut mieux opérer au plus vite car le temps opératoire est moins long.

Quelle technique est utilisée aujourd’hui ?

La même que celle utilisée en médecine humaine à savoir par phacoémulsification. Par une très petite ouverture au niveau de la cornée (2.8mm), on atteint le cristallin. On fait une ouverture au niveau du sac cristallinien sur sa partie antérieure. On introduit une sonde qui pulvérise son contenu et aspire les morceaux ainsi obtenus On comprend dès lors que si le cristallin est très dur il faudra plus de temps à le pulvériser que s’il est mou ! Donc il faut opérer une cataracte au plus vite dès que le diagnostic est posé.Les résidus sont retirés par une sonde d’irrigation/aspiration. Le sac cristallinien ainsi vidé de son contenu cataracté peut accueillir un implant .
Il est carrément injecté dans le sac cristallinien. Il est souple et à une puissance de 41 dioptries ! Il permet au chien d’avoir une meilleure vision de près.

Vue de face 


incision cornéenne de 2.8 mm

Vue de face     Vue de profil


on retire un volet de la capsule antérieure du cristallin

Vue de profil

la sonde ronge petit à petit le contenu du cristallin

Vue de profil


sac cristallinien vidé


cristallin implanté

Bichon, mâle, 11ans: cataracte diabétique opérée et implantée 
Bouvier Bernois, femelle: cataracte opéreé et implantée
Doberman nain, femelle, 8 ans: cataracte opérée non implantée

Quel est le pourcentage de réussite ?

Comme pour l’homme, le pourcentage dépasse 90%, la technique par phacoémulsification est maitrisée et donne d’excellents résultats.

Malheureusement cette intervention est banalisée, elle reste néanmoins délicate.

Les facteurs de complications sont multiples :
Pendant l’opération, elles dépendent de l’état (avancé ou non) de la cataracte, de la cause qui l’a produite. L’expérimentation du chirurgien est telle qu’elle lui permet de palier au mieux aux différentes difficultés.
Les examens pré-opératoires sont de ce fait indispensables.

Le suivi post-opératoire est primordial car l’œil du chien est beaucoup plus réactionnel que celui de l’homme et ce suivi permet d’adapter le traitement. Le chien (le chat) reste un « chien » (un « chat »); cela nécessite aussi leur docilité pendant tout le traitement qui suit.

Contrairement à l’homme, cette opération nécessite une anesthésie générale. Les examens pré-opératoires, une anesthésie codifiée et monitorée (contrôle cardio- respiratoire permanent) en minimisent les risques, même s’ils restent présents.

En résumé, cette intervention est une collaboration entre le chirurgien, l’animal, la personne qui administre les soins.

Mais rien de telle que de voir son chien, son chat retrouver la vision, quel bonheur pour lui, pour vous...

Retourner en haut de la page